Le Pur-Sang Arabe


SommaireSon On/Off

Sa personnalité et ses qualités

Le pur-sang Arabe doit ses qualités au travail des Bédouins qui ont séléctionné avec rigeur leurs montures.
Le désert a contribué à faire de l'Arabe un cheval sobre et endurant.
Les chevaux les plus précieux, lorsque l'herbe commence à manquer, sont nourris avec du lait de chamelle, des dattes et même parfois de la viande de chameau séchée.
Ce sont les nomades du désert qui vont assurer son développement et forger la réputation du cheval oriental.
Ses qualités physiques en font un bon auxiliaire pour ces bédouins (les nomades du désert).
Il a été le compagnon des conquérants de l'Islam, jusqu'aux portes de Poitiers au VIIIème siècle.
C'est ainsi qu'il a été introduit sous nos climats.

Les chevaux Arabes sont élevés un peu partout dans le monde.
Ceux qui vivent dans des régions proches de celles de l'Arabie, conservent les mêmes caractéristiques, mais ceux qui sont élévés dans des régions plus tempérées, deviennent plus grands, plus fragiles et moins endurants que leurs ascendants.

Le pur-sang Arabe est un améliorateur dans nombreuses races de chevaux et de poneys.

Sa personnalité

Le cheval Arabe est un animal très sensible, intelligent, sociable, affectueux, fougueux, élégant, au regard expressif, svelte et d'une grande prestance.
Il est posséssif et ne supporte pas la présente d'un autre entier.

Il sait s'adapter et convient plutôt à un cavalier léger.

D'un tempérament chaud, fougueux, rapide, il n'est pas à mettre entre toutes les mains.
De plus, la nature complexe de sa psychologie, des ses besoins émotionnels , demandent de bien le connaître.
L'Arabe est plus qu'un autre cheval, sensible, je dirais même qu'il a une sensibilité à fleur de peau et qu'il exprime très facilement toutes ses émotions et a donc parfois de fortes réactions.

Pour apprivoiser un Arabe, il faut de la douceur, de la fermeté, être psychologue et perspicace.
Comme il est expressif, on arrive presque à savoir ce qu'il "pense".

En règle général, il est très proche de l'homme, aime qu'on s'occupe de lui.
Il faut savoir qu'il est souvent exclusif et parfois jaloux des autres chevaux de l'écurie.

Certains disent de lui, qu'il est plus facilement "rétif" à l'effort du fait qu'il est en général moins soumis et moins craintif et qu'il ne va, pour ainsi dire jamais, au bout de lui-même.
Pour confirmer ou démentir, il faut le voir "à l'oeuvre" afin de bien le juger.

Ses qualités

Malgré sa petite taille, l'Arabe est un bon sauteur (Panama du Cassou), mais ne pourra rivaliser bien sûr en circuits internationaux, bien que son coeur et son agilité palient son manque de taille pour cette discipline.
Il peut également être un honorable cheval de complet (Fabio El Mer et Sable d'Aigremont).

Il est également doué pour le dressage pour peu que l'on respecte sa personnalité et sa sensibilité (attention aux méthodes de travail) et vous accompagnera en randonnée au bout du monde.
Les disciplines où il se distingue le plus sont les courses de plat (des épreuves lui sont réservées en France, la Pologne et la Russie testent tous leurs futurs reproducteurs, mâles et femelles, par une ou deux saisons de course), et bien sûr, l'endurance.

Pour l'endurance, l'Arabe a des avantages certains :
dans la fonction d'oxygénation des tissus, ses hématies sont plus petites.
pour les os, il a une structure plus compact (on la compare à de l'ivoire).
un dos court, par un nombre inférieur de vertèbres ce qui le rend meilleur porteur qu'un autre cheval plus grand en taille.
mais surtout par la qualité de ses allures rasantes : l'arabe se singularise par un petit galop très économique qu'il peut soutenir très longtemps sans beaucoup d'effort, au contraire d'autres races.

Il faut savoir également qu'il a des intestins plus courts, ce qui entraîne une assimilation plus lente et plus complète.

Pour mieux définir ses qualités, beaucoup d'auteurs, depuis le Vème siècle, ont comparé l'Arabe à d'autres animaux :

la gazelle

Il doit avoir la tête large du haut et étroite aprés les naseaux, la grandeur des yeux, la longueur des canons postérieurs, la saillie des jarrets, le volume des cuisses.

le chien

La bouche bien fendue, la longueur de la langue, l'abondance de la salive.

le taureau

La largeur et le décharnement du front, la mobilité de la peau au bord inférieur de l'encolure, la largeur des épaules.

l'autruche

La brièveté des tibias, la sècheresse des tendons, la solidité des membres.

le chameau

La longueur des avant-bras et le volume des canons...

le lièvre

La petitesse des jarrets.

le renard

Le galop.

le serpent

La souplesse.
Ses origines Quelques légendes Son histoire et son élevage Sa personnalié et ses qualités Son type et sa morphologie Les étalons: Persik, Bugatti, ... Sommaire

Hit-Parade [Hebdotop.com]