Réflexions sur les "Nouveaux Maîtres"

Année 2005

Le 2 Février 2005

Voici quelques temps que cette rubrique est sur le Net, 2001, et il semble bien que les «Nouveaux Maîtres» font toujours couler autant d'encre.

Au début des années 2000, les uns ne tarissaient pas d'éloges en disant : ils ont révolutionné l'équitation et les autres : ils n'ont rien inventé.

Quatre ans sont passés et je ne suis toujours pas «endoctrinée».

Je pense qu'il est temps d'approfondir et d'aller un peu plus loin, même s'il y a encore beaucoup de choses à exprimer ; j'en laisse pour les années futures et en ce début d'année 2005, je ne retiendrai qu'un mot qui parait «aujourd'hui» essentiel : Ethologie

Que cache ce débat et personnellement, qu'est ce que je pense de tout ceci ?

Aujourd'hui, un certain public trouve son compte dans l'enseignement des nouveaux maîtres. Pourquoi ?

Les nouveaux maîtres ont simplement répondu à une demande à laquelle la «pseudo : équitation classique» n'a pas répondu... , je dirais même que les méthodes pédagogiques employées pour l'accueil et les reprises «débutants - voire jusqu'au niveau galop 4/5», ne sont plus «à la page».

Même si le moniteur voulait enseigner l'éthologie, cela va t il plaire à tout le monde ?
Les tarifs d'heures de monte sont assez chers, alors si cela est décompté dessus, cela ne va pas passer.

Combien de fois lorsque je prenais le temps d'apprendre (il y a déjà quelques années) «l'approche du cheval» (qu'est-ce qu'un cheval, ses réactions etc ..), comment seller et brider, on me disait oui, mais......... ; on ne va être qu'une demi-heure à cheval ....

Les premières fois cela fonctionne, mais que neni ensuite.
Donc, c'est tout un système qu'il faut revoir.

En cela les Nouveaux Maîtres ont mis en pensée un «coup de plumeau» dans les «Institutions Équestres Françaises» et ont réussi à faire prendre conscience aux «dirigeants» que cela ne serait pas du superflu..

Mais, .....faut il à l'inscription du CE faire une sorte de «tri» ? : équitation de loisirs - équitation western - équitation classique (dressage - cso -cross), équitation «Nouveaux Maîtres», etc ....??? ou faut il des établissements spécialisés dans l'une ou l'autre ?

Les «beaux» défenseurs des «Nouveaux Maîtres», mettent souvent en avant :

Je répondrais en premier à ces personnes qu'elles ne se sont jamais trouvées de l'autre coté de la barrière comme enseignant dans un CE.

Maintenant dites moi qui va vouloir payer dans ce même CE 1/2 h pour apprendre entre autres que :

Comment ces défenseurs peuvent ils avancer ce genre d'arguments ?

Ne peuvent ils pas comprendre que leur pseudo endoctrinement vers les «Nouveaux Maîtres» les aveugle et que leurs soit disantes solutions sont un peu trop «utopiques»

Quand je lis : nouvelle école = nouveaux maîtres, j'arrive à me demander quelles sont leurs compétences équestres (à tout niveau) pour dire ceci ?

Et dire que c'est un film qui est à l'origine de tout cela, avec bien entendu une médiatisation bien orchestrée.

Les jeunes cavaliers s'imaginent qu'en participant à quelques stages, ils vont tout comprendre.
Faut dire que les publicités en tout genre sont extrêmement bien faites.
Et comme toutes choses à la mode, les tarifs suivent ...

Loin de moi l'idée de les critiquer mais, il est bien connu que les USA sont doués pour le marketing et pour suggérer de nouvelles idées....(resto bien connu et aimé des enfants .., les séries télévisées ne viennent elles pas de chez eux ...etc ..., ne sommes nous pas inondés par leur mode de vie)

Les nouvelles idées c'est bien à condition d'y réfléchir et d'en faire un «bon usage».

Maintenant allons un peu plus loin.

En 2004, le battage médiatique EST autour d'une pseudo éthologie

[L'éthologie : est la biologie comparée du comportement animal.
C'est une science qui demande des connaissances approfondies en biologie animale, en génétique et en neurophysiologie.
L'éthologie ne se fait pas sur une seule espèce sans avoir au préalable une connaissance en éthologie fondamentale et sur l'évolution des comportements liée à l'évolution du vivant.]

[La vocation d'un éthologue est de faire de la recherche et de la diffuser, pas celle d'entrer dans des polémiques couvrant des intérêts commerciaux.]

[Les «nouveaux maîtres» insistent sur :

[Mais voici ce qu'ils ignorent ou ne disent pas :

[Les mots respect, confiance, accord du cheval ...reviennent sans cesse alors qu'il faut parler d'aliénation.]

[Leur pratique est d'autant plus dangereuse que la violence car elle n'est pas visible de l'extérieur.]

[Pour conclure, il est certain que la pédagogie et la pratique de l'équitation française nécessiteraient un dépoussiérage utilisant les connaissances récentes en éthologie scientifique, en neurophysiologie, en biomécanique etc ...]

[Le discours et les pratiques des chuchoteurs, nouveaux maîtres et autres boniments ne sont en aucun cas de l'éthologie]

[L'équitation éthologique ne veut rien dire :
l'éthologie est une science d'observation, pas d'intervention sur l'animal]

Propos [...............] de Jean-Claude Barrey, Enseignant-Chercheur en éthologie, dirigeant une Unité de Recherche, et ayant enseigné l'éthologie équine aux élèves Instructeurs de l'ENE de 1986 à1991.

Pour conclure, dans le monde du cheval, beaucoup sont des chuchoteurs qui s'ignorent ....

Kathy

Comme les autres années, cette page est également la vôtre si vous voulez faire "passer" votre opinion


Droit de réponse

24/01/2005

Pour ma part, le fait d'entendre parler des "nouveaux maîtres", de lire leurs propositions sur l'art de s'occuper d'un cheval m'a simplement fait comprendre que je faisais partie de leur "monde" sans le savoir.

J'ai d'abord appris à donner cours et à monter à cheval de la manière forte : tu sautes ou je te casses la cravache sur la croupe.
Cette méthode me répugnais tout comme celle qui consiste à crier sur les élèves parce qu'ils ne savent pas faire un cercle rond.
J'ai fini par me créer ma "propre méthode" basée sur l'observation et le comportement de chaque cavalier, de chaque cheval et de chaque paire cavalier-cheval.
J'ai compris que pour qu'un cavalier fasse un cercle rond, il fallait tout simplement lui expliquer comment faire, c'est bête n'est-ce pas ?

Je sais que je ne suis pas la seule à travailler de cette manière et si je ne veux pas minimiser le rôle des "nouveaux maîtres", je ne veux pas non plus leur offrir la palme du savoir-vivre équin.

Je pense simplement qu'ils ont le mérite de vulgariser la méthode pour la faire comprendre à un plus grand nombre.

Jenny (Belgique)
mantez.michel@belgacom.net    Réagir à ce message


Droit de réponse