Réflexions sur les "Nouveaux Maîtres"

Année 2003

Mon, 3 Mar 2003

Je pense que cette technique peut se révélée bénéfique pour les chevaux comme pour les cavaliers. Mais je pense aussi qu'il faut savoir doser : prendre des éléments de cette technique et élaborer en quelques sorte sa propre technique, en observant notre animal préféré, en essayant de le comprendre et en travaillant avec lui non seulement en le montant, mais aussi à pied. Essayez de travaillé votre cheval en liberté (voir le Cheval Star de ce mois, il y a des conseils utiles), dans un rond de longe ou une petite carrière par exemple (avec une chambrière), vous verrez, ça renforcera les liens entre vous et lui et aussi l'obéissance. Ma jument fait des progrès fulgurants grâce à la longe et au travail en liberté, elle obéït mieux, et se "lâche" plus quand je la monte, pourtant quelle paresseuse ! En tout cas, pour ou contre les "Nouveaux maître", ça m'est égal, pour moi ce n'est pas la question. J'ai lu quelques articles et j'ai pris quelques éléments, et ça marche pour certains cas. Ca peut vous être utile ! A vous de voir... (Désolée pour la longueur de ma réponse).

Aude Free<moustica@free.fr>    Réagir à ce message

Mon, 17 Mar 2003

Bonjour,
Je suis arrivée sur votre site tout à fait par hasard en faisant des recherches à partir des mots "nouveaux maîtres".
Je répugne beaucoup à utiliser ces mots car je n'ai aucun culte de la personnalité et je pense qu'ils cachent une science très connue, celle du marketing.
J'essaie simplement de prendre ce qui est bon dans chaque méthode.

Cependant, ce week-end, j'ai suivi un stage d'éthologie basé sur la méthode Parelli avec mon cheval de 7 ans né à la maison (c'est là qu'était le problème !).
A la fin du week-end, et sans violence, il avait fini de me bousculer en main et de me sortir du box quand il mangeait sa ration.
En fait, lui n'a pas changé, mais moi j'ai appris à lui faire comprendre qu'elle était ma place par rapport à lui.
J'ai vu aussi une application très intéressante avec un Pur-sang qui avait du mal à embarquer et encore plus à sortir d'un van 1 place le vendredi soir.
Dimanche soir, à la fin du stage, tout s'est passé dans le calme absolu et chaque phase n'a duré que 5 mn maxi (je peux en témoigner puisque c'est moi qui le transportais).

J'ai des chevaux chez moi depuis 12 ans, je m'en suis toujours occupée attentivement et avec gentillesse et ils ont toujours été très proches (parfois trop).
J'ai eu une ponette Pottok pour ma fille qui avait été brutalement débourrée et dont nous avons dû nous séparer tellement sa terreur de l'homme en était devenue dangereuse pour elle et pour nous.
Je souhaitais absolument trouver une manière de m'imposer à mon jeune cheval, très confiant envers nous, qui ne soit pas agressive et je crois que cette méthode me l'a apportée.
Pourtant, nombre de conseilleurs, y compris professionnels de l'équitation, avaient préconisé de lui "rentrer dedans".

Quoiqu'il en soit, que je suive la méthode "Parelli" ou que je lise René Gogue, l'idée est toujours la même : il faut obtenir la collaboration du cheval.

Marie Catherine Guillaume
marie-catherine.guillaume    Réagir à ce message

Mon, 24 Mar 2003

kathy, as-tu vraiment compris ce qu'étaient les nouveau maitres???
Ils ne se sont jamais auto-proclamés "révolutionnaires" du monde de l'equitation, au contraire!
Ils se definissent eux-mêmes comme des hommes de cheval, et rien de plus.
Tu dis "je pense que les hommes de cheval n'ont pas attendus les nouveau maitres pour savoir s'y prendre avec les chevaux".
Là, je suis a moitié d'accord : bien sur il n'y a pas que des chevaux fous en france, ce qui prouve bien que certaines personnes s'y connaissent.
Mais (corrige moi si je me trompe) je n'ai encore jamais vu un francais monter sur un cheval "sauvage" (et il y en a plein les prés, des chevaux qu'on ne peut pas approcher!) au bout d'une demi-heure.
De toute facon, si les "chuchotteurs" (qui ne chuchottent d'ailleurs pas a l'oreille des chevaux pour se faire comprendre!) ont un tel succès, c'est qu'on a encore rien vu de tel avant !
Je voudrais juste pousser un coup de gueule, contre certains escrocs qui se disent chuchotteurs, et qui font payer 2000 balles trois jours de stage, pour reproduire betement les mêmes exercices que Patt Parelli explique dans son livre!!!

CAVAFLO    Réagir à ce message

26/08/2003

Je suis tombée sur ta page en essayant de trouver des trucs à faire avec un poulain que j'aiemerais un peu aider à débourrer, mais je ne sais pas quoi lui apprendre.
J'ai lu ta page très attentivement ainsi que les réponses.

Je pense comme toi les nouveaux maîtres n'ont pas forcement inventés quelque chose mais ils ont eu l'idée de l'écrire, et maintenant beaucoup de monde ne parle que de ça et c'est, parfois, sur certain chevaux, une méthode inutile, surtout si on l'apprend avec les livres.
C'est vrai que quand cette méthode a commencé à "apparaître" je me suis renseignée dessus j'ai acheté un livre, et j'ai testé.
Je n'ai vu aucune différence sauf que ce cheval allait mieux en main et obéissait mieux à la voix.

Maintenant dire que les poulains qui sont débourrés par cette méthode sont des chevaux sans problème je suis peut-être d'accord mais un poulain qui, dès la naissance, est habitué au contact de l'homme et qui est toujours bien traité, sans violence et avec gentillesse est aussi un poulain très calme et sans problème par la suite.

Je penses aussi que si un poulain est pris en par un vrai "Homme de cheval" il va bien finir, mais si c'est quelqu'un qui se prétant être un "homme de cheval" ce poulain va très mal finir. Peut-être pas tout de suite mais après, il va toujours avoir plus de problème et pour finir ça sera le propriétaire et non le cheval qui va se faire promener!

C'est ce que je pense et je pense aussi que ça fera réfléchir certaines personnes, mais que par contre des personnes vont sûrement être totalement contre ce que tu as écris.

J'ai juste un conseil pour ceux qui ne savent pas quoi en penser : le plus important c'est d'aimer les chevaux et de les écouter et non pas de vouloir absoluement les faire se plier à vos ordres.

Anne : anne.spielmann@ensa.ch

03/11/2003

Je suis tout à fait d'accord avec votre analyse.
De toute façon l'ethologie n'est rien d'autre que l'observation du cheval, un cavalier et/ou propriétaire attentif, consciencieux, assidu et ayant du bon sens saura déduire la bonne attitude à avoir en fonction des comportements de son cheval.

beckers@club-internet.fr


Droit de réponse