Pathologies, maladies respiratoires


Sommaire

Le vétérinaire demeure confronté à des affections pour lesquelles il reste un peu démuni en matière de thérapeutique et de prophylaxie (ensemble des mesures destinées à éviter les maladies et leur développement).

Un chose est sûre, les petites voies aériennes sont très souvent le siège d'inflammation chronique, mais qui n'est pas due à une seule cause.
La multiplicité des facteurs favorisants et déclenchants sont variables et il ne faut pas oublier le caractère allergique.

Un examen clinique pour des chevaux présentés lors d'une dyspnée (difficultés de respiration, sentiment d'oppression), d'une toux chronique, d'une mauvaise récupération à l'effort, etc...ne suffit pas toujours.

Pour le mot de la fin :
Il faudrait éviter de banaliser la conclusion :

"emphysème pulmonaire chronique" qui peut être un diagnostic "refuge"

.
Sommaire

Hit-Parade