Le poulinage - Le jour J


Sommaire ElevageSon On/Off

La plupart des juments poulinent la nuit, entre minuit et quatre heures du matin.
Mais attention, elles peuvent pouliner à toute heure
 du jour ......et de la nuit

Ne pas oublier le numéro de téléphone du vétérinaire à portée de main et tout le matériel ...

Pensez que normalement tout se passe bien, donc pas de panique.
C'est la jument qui pouline, pas vous !!!
Oui, oui, vous avez hâte ... je sais, la jument aussi ...!!!
Ca y est, tout est O.K. ? et la caméra ? Qui a pensé à la caméra ou l'appareil photo ?
Bon, installons-nous pour la surveillance.

Vue du notre fief de surveillance/2001
Vue du notre fief de surveillance

Le premier signe est la rupture de la poche des eaux (liquide allantoïdien).
La jument peut transpirer.

Pensez à regarder l'heure.

A partir de ce moment, la jument ne peut plus différer le poulinage,et en général, après 15 à 20 minutes, le poulain est là.

Ensuite, l'amnios apparaît. En général la jument est couchée.

Pénélope, le jour JPénélope, le jour J

La jument peut se relever, se coucher, tourner dans son box et ainsi de suite.
C'est surtout le cas des juments anxieuses et des primipares.

Ne pas s'en inquiéter si tout ce passe normalement et la gêner le moins possible.

Les pieds du poulain dans son enveloppe apparaissent.
S'assurer que l'un des sabots est bien en avant de l'autre. Cela facilitera le passage des épaules.
La sole des sabots doit être orientée vers le bas.

 

Le bout du nez doit être placé au dessus et au milieu des canons.

Par contre, si les contractions utérines sont fortes et que rien n'apparaît à la vulve au bout de 10 minutes, il faut se méfier de dystocies (difficultés de la mise bas dues à une anomalie maternelle ou foetale) et appeler le vétérinaire.

Tant que la poitrine du poulain n'a pas atteint l'anneau pelvien, le cordon ombilical lui assure toujours la vie.
Mais dès qu'il est engagé dans ce passage étroit, la rapidité de la mise bas est importante.
Les dystocies sont à craindre chaque fois que le travail traîne en longueur.
Un poulinage doit être achevé en 30 minutes environ.

Dès que la tête du poulain est bien sortie, je dégage les naseaux de la poche si celle-ci ne s'est pas rompue avec les antérieurs du poulain.

Si tout se passe bien, laisser faire ...
Lors d'une présentation normale, n'intervenir que si les efforts de la mère pour l'expulsion sont importants :

Dans ce cas, pour l'aider, exercer une traction mesurée en même temps que les contractions utérines en prenant le canon du poulain, mais jamais le paturon ni le boulet.

Si la jument reste debout (c'est rare), il faut maintenir le poulain de façon à empêcher la rupture du cordon ombilical.
Eviter de rompre le cordon, car pendant 10 à 15 minutes, le sang y circule encore et cela priverait le poulain d'un demi-litre de sang.
Si malgré tout ce cordon se rompt, ce n'est pas grave, ne paniquez pas et compresser fortement la plaie ombilicale du poulain pendant quelques instants.

Si la jument est couchée, ne pas la gêner.

N'intervenir qu'après 15 minutes environ, lorsque le cordon n'aura plus ou presque plus de sang ou si les postérieurs du poulain sont encore dans la vulve et que celui-ci gigote fortement.
Le poulain risque de faire des lésions parfois.

S'approcher le plus lentement possible et dégager les postérieurs puis s'éloigner car à ce moment, en général, la jument se relève et le cordon se rompt.

Laisser la jument aller vers son poulain pour le lécher, le renifler.
Ces premiers contacts entre la mère et le poulain ont une grande importance.

Pendant ce temps, regarder à nouveau votre montre. Elle vous donnera le temps qu'a mis la jument pour pouliner.
Il faut relever l'heure de nouveau pour la délivrance et pour le délai des anticorps qui sont dans le colostrum.

A noter :

Une fois les "connaissances" entre la mère et son poulain faîtes, ne pas attendre et prendre un gros morceau de coton rempli de teinture d'iode et le plaquer sur la plaie ombilicale du poulain pendant quelques minutes.

Cette précaution est très importante si l'on veut éviter deux sortes d'infection :

Il peut arriver malgré tout que le poulain ne bouge pas au bout de quelques minutes.

Dégager les naseaux du poulain et souffler à l'intérieur de ceux-ci à plusieurs reprises.

Saisir l'animal par les grassets de façon à ce que le sang afflue vers le cerveau et le maintenir ainsi jusqu'à sa prise de respiration.

Vérifier ses yeux. S'ils sont tournés vers le haut, il faut agir au plus vite. Lui jeter de l'eau dans les oreilles suffit parfois à le ranimer mais s'il ne réagit pas immédiatement, ne pas hésiter à lui jeter un seau d'eau froide à la tête. Ensuite il faut bien sûr le frictionner longtemps et le rechauffer au plus vite.
Si l'on a du Dopram en gouttes, l'instiller par voie sublinguale ou intra-nasale, la tête étant relevée et les narines placées en position supérieure afin d'éviter l'écoulement du produit hors des cavités naturelles. Une forte pression sur le flacon projette approximativement la quantité nécessaire.

Si le poulain est trop faible, il faut alors traire la mère et lui donner du colostrum au biberon.
Un manque de vivacité du poulain doit nous mettre en alerte.

Par précaution, la venue du vétérinaire est souhaitable.

Mais en général, tout se passe bien.

Après avoir désinfecté le nombril, il est temps de préparer les seringues pour les injections en sous-cutanée, avant que ce petit bout ne soit décidé à faire ses efforts pour se lever et boire un p'tit coup.

Pour ce faire, mettre un genou sur l'encolure du poulain et tenir la tête, le bout du nez vers le haut.
Un(e) aide lui tiendra les membres au cas où.
Mais, en général, il n'y a aucun problème (les vaccinations le lendemain sont beaucoup plus problématiques).

Après les injections, je bouchonne le poulain et le "tripouille" partout.
Il est bien sûr préférable que la mère soit habituée ou ait confiance en vous.

Avec ma jument Pénélope, en général, après quelques coups de langue sur la tête du poulain, elle s'occupait plus de l'arrière main ...OK pas de problème...chacun son bout ...!!!! deux mamams ...!!

Dès la naissance, le poulain cherche instinctivement à têter.
Cet instinct lui dit de se lever au plus tôt pour trouver cette "sacrée mamelle" qui conteint un liquide précieux et qui apporte tant de réconfort.

Dès qu'il commence à faire des efforts pour se lever, je ne le laisse pas et l'aide pour qu'il trouve son équilibre.
Pour ce faire, je passe un bras autour du poitrail et, de mon autre main, je saisie la petite queue (non, non, elle ne cassera pas), en position vers le haut.

Ne jamais le saisir sous le ventre.

Puis, pas à pas, chute après chute, l'équilibre vient petit à petit.
C'est le moment le plus drôle où les photos ou prises de vue promettent d'être hilarantes, et peut-être méritent une participation à vidéo gag !!!

Azalia pur-sang arabe 10/03/2001
Mon dieu, comme c'est dur de se lever - Azalia pur-sang arabe 10/03/2001Aie !!! Zut et re-zut !!! Vous parlez d'une vie vous ...- Azalia pur-sang arabe 10/03/2001
Mon dieu, comme c'est dur de se leverAie !!! Zut et re-zut !!!
Vous parlez d'une vie vous ...


Cahin caha... nous cheminons ensemble vers maman dans l'espoir de trouver enfin les tétines et ce bon colostrum.
Non, non, ce n'est pas vers le jarret, non plus, ça, c'est le dessous du poitrail ...aie aie ....on va être encore là demain à ce rythme... et puis, fait un effort, t'es lourd !!!

Le but du jeu est déjà de mettre ce petit bout dans la bonne direction et ensuite, avec mes doigts que j'imprègne de lait, je les lui mets sous son nez ...et je les avance tout d o u c e m e n t vers la mamelle.
Flute ! Il n'a pas suivi jusqu'au bout.
Il faut recommencer plusieurs fois.
Cela ne serait pas "marrant" s'il y allait du premier coup.

Ça y est, il a les mamelles ? bravo ...et hop une chute ... et oui, tout est à refaire ...
Mais ça va aller tout seul maintenant,... enfin presque.

Lorsque le poulain boit, assurez vous de bien entendre une déglutition.

Ouf, encore une bonne chose de faite hein ?

Mais ce n'est pas mauvais du tout cette chose là !!!
 
hmmm !!!
Pénélope et Diableyra

Vérifier de nouveau l'heure.

Lorsqu'on n'intervient absolument pas dans un poulinage, le poulain met en général entre 30 à 90 minutes pour se mettre debout pour la première fois et chercher les mamelles.
La première têtée a lieu entre 1 h 40 à 3 heures 20 mn.

Maintenant, portons un peu notre attention à cette "jeune" maman.
Le placenta se décolle et pend à la vulve.
Il est préférable de le ficeler en boule de façon à ce que la jument ne marche pas dessus.

Déchiqueté, il sera plus dur de reconstituer la forme afin de voir si celui-ci est entier.

La jument délivre normalement dans les 20 minutes. Certaines mettent plus de temps, une fourchette de deux heures est tolérée.

Mais si ça traîne un peu, il est préférable de faire une intra-veineuse d'ocytocine plutôt qu'une délivrance manuelle où il y a des risques de déchirure ou d'hémorragie.

Ne pas tirer dessus pour le décoler.

Si vous voyez que la délivrance ne vient pas, il est préférable d'appeler le vétériaire.
Au delà de 6 heures cela devient inquiétant.

Récupérer les enveloppes, les étaler et vérifier si tout est complet, en particulier les deux extrémités des cornes doivent être intactes (comme des doigts de gants).

Placenta

Si vous avez un doute, laissez-le de côté, à l'abri, pour que le vétérinaire puisse vérifier.

Si la jument a été dé-suturée avant le poulinage, il est préférable de la recoudre (en remontant de bas en haut) juste après le poulinage.
Les lèvres sont très flasques et le col utérin est grand ouvert ce qui favorise les entrées d'agents infectieux.
Les lèvres étant très congestionnées, la jument ne sentira rien, un gel de contact suffira, un anesthésique local.

Après ½ heure laissée à ce petit monde, je prépare un barbotage tiède pour la jument, à base d'un kg de son, de carottes, de pommes et quelques vitamines.
Mmmmm !!!! toi tu bois, moi je mange !!!

Certaines juments ont un arrêt du transit après le poulinage.
Il faudra donc être attentif de façon à ne pas surcharger les intestins et donner pendant les deux premiers jours un barbotage à base de son.
Je vermifuge la jument.
Mais si vous voyez que les crottins de la jument sont tout à fait normaux, la ration doit lui être donnée et augmentée doucement car maintenant elle entre dans la phase de lactation.

C'est le moment de faire une pose, vous ne croyez pas ? !!!!!! D'ailleurs Bébé dort !!!!!!!
DiableyraJ'sais pas vous, mais alors moua, j'ai un coup de barre, j'vous dis pas !!
hhhhaaaa !!!!

"Maman" se remet de ses efforts et se repose également. Et moi, et bien, je vais aller boire un coup à leur santé !!! Après l'effort le réconfort.

A la vôtre!

Encore quelques petits coups d'oeil, pour s'assurer que le poulain n'a aucune difficulté à se lever, à trouver les mamelles, à boire correctement avec un calcul rapide des fréquences et ensuite
............repos bien mérité pour tout le monde !!

A demain ....heu dans quelques heures quoi....!!!!! Il faut encore surveiller ....(voir le poulain, le nouveau-né)


Introduction Les signes avant-coureurs Le jour J Le colostrum
L'hippomane Expérience perso Idées de noms Sommaire Elevage

Hit-Parade [Hebdotop.com]