Le colostrum

Copyright - Galopin ©1999 - 2001 - Tous droits réservés

Sommaire ElevageSon On/Off

Qu'est-ce que le colostrum ?

C'est le "premier lait" venant juste après le poulinage.

Important!Il n'est sécrété que pendant une période d'environ 24 heures.

A quoi sert ce colostrum ?

Le poulain naît avec aucun anticorps (globulines) dans le sang car le placenta est imperméable aux immunoglobulines.
Pour que son organisme puisse se défendre des agressions extérieures, le temps que son système immunitaire propre se mette à fonctionner, il lui faut donc une protection.

C'est le colostrum qui va lui procurer ces anticorps, donc une protection durant les 4 à 8 premières semaines de sa vie.
C'est le transfert d'immunité passif.

Le colostrum contient de l'ocytocine (hormone hypophysaire) qui agit également sur les fibres musculaires de l'intestin et le rend laxatif, il aide le poulain à évacuer ses premières matières fécales : le méconium.
Il est également un élément nutritif puisqu'il a un apport d'énergie et de vitamines.

Comment se fabriquent les anticorps, le colostrum ?

L'arsenal immunitaire sera adapté au milieu fréquenté durant les 4 dernières semaines précédant le poulinage, mais ne permettra pas au nouveau-né de lutter contre un environnement différent ou de nouveaux micro-organismes.

Important!Donc, il est très important d'amener la jument plusieurs semaines avant terme sur le lieu du poulinage.Important!

Si tel n'est pas le cas, la non-spécificité des anticorps au milieu peut représenter une cause non négligeable d'une mauvaise transmission de l'immunité et expliquer certaines infections chez des poulains ayant absorbé un taux d'anticorps (IgG) satisfaisant.

Dans le dernier mois de gestation, la mamelle concentre des immunoglobulines (IgG en majorité) et, pour favoriser l'enrichissement du colostrum, je fais un rappel de vaccination (tétanos/grippe) à la jument, environ 1 mois et demie avant la date prévue du poulinage.

Attention!Une malnutrition (mauvaise alimentation) de la jument nuit à la fabrication d'un bon colostrum.

Qu'est-ce qu'un bon colostrum ?

Le colostrum doit avoir une couleur jaune et être de consistance visqueuse et collante.

La qualité du colostrum se mesure au nombre de grammes d'immunoglobulines par litre de colostrum.
La concentration d'anticorps peut être très variable d'une jument à l'autre et selon la race.
Les véritables raisons sont encore inconnues.
Les meilleurs colostrum sont ceux qui n'apparaissent que juste après le poulinage.

La qualité est supérieure chez les juments lourdes et elle diminue avec l'âge et la parité des juments.

Elle dépend également du moment de déclenchement de la lactation.
Si celle-ci se déclenche plus de 24 heures avant le poulinage, il sera généralement de mauvaise qualité car les taux d'IgG diminuent ensuite rapidement (de 5 à 6 g toutes les heures jusqu'à la valeur de 10 g/l).
Il est possible de le récolter dans des biberons stériles et de le congeler à -18°C.

   Un colostrum est donc de bonne qualité si son taux d'IgG est au moins de 60g/l, de moyenne qualité s'il est compris entre 30 et 60 g/l et de qualité insuffisante s'il est inférieur à 30g/l.

Il est possible de mesurer la qualité colostrale à partir d'un échantillon, juste après le poulinage et avant la première têtée du poulain avec un réfractomètre à alcool (Colo-test).

Il est tout à fait possible, lorsque la jument à un très bon colostrom (taux d'IgG > ou égal à 60g/l), de réaliser une banque de colostrum.
Il suffit de traire 250 à 330 cm3 de colostrum juste aprés la première têtée du poulain.
Mais ce n'est intéressant QUE SI le colostrum est d'excellente qualité, sinon vous privez le poulain des anticorps si précieux.
Le colostrum peut être congelé pendant 1 à 2 ans.
Pour le décongeler, il suffit de le mettre au bain-marie à 38°C environ.

Attention ! l'ébullition et les micro-ondes détruisent les immunoglobulines.

Il n'existe pas, sur le marché français, de produit riche en anticorps qui peut remplacer le colostrum.
Par contre on peut trouver du colostrum lyophilisé, mais il est important de se renseigner sur la qualité «source» du colostrum à partir duquel ce produit a été fabriqué.

Une jument produit en moyenne 2 litres de colostrum.

Y a-t-il des conditions particulières pour que le poulain soit bien immunisé?

Pour être bien immunisé, le poulain doit boire environ 1.5 à 2 litres de colostrum (environ 1g d'IgG / kg de poids vif) au cours de ses premières 24 heures.
Les anticorps qu'il contient lui assureront sa protection jusqu'au 2ème ou 3ème mois en fonction de la quantité absorbée et de sa concentration.

Il est primordial que le colostrum soit consommé très rapidement par le poulain.
Riche en anticorps (immunoglobulines, protéines existant dans le plasma) pendant une période de 12 à 24 heures, il se diluera progressivement avant d'être remplacé par le lait.

Les anticorps absorbés par le poulain traversent la barrière intestinale et se retrouvent dans le plasma sanguin.
C'est ce qui donne au poulain une immunité passive.
Passive, c'est-à-dire que le poulain n'a pas fabriqué ses anticorps lui même.

La paroi intestinale du poulain se modifie très rapidement après la naissance par renouvellement des cellules spécialisées (durée de vie estimée entre 24 et 36 heures).
Elle devient imperméable aux anticorps qui demeurent dans l'intestin où ils sont digérés et détruits.
Le passage des anticorps à travers l'intestin diminue à partir de la 10ème/12ème heure et devient impossible après 24 heures.

Mais il arrive aussi qu'entre 1 et 3 jours après la naissance, certains poulains soient immuno-déficients, et tombent malades ou meurts.

Pourquoi ?
absence de colostrum (pour diverses raisons, mort, etc...)
le poulain était trop faible et n'a pas bu assez de colostrum
le poulain a bu trop tardivement (difficultés à se tenir debout et/ou à trouver les mamelles)
la jument n'est pas une bonne laitière (retard dans la production de colostrum)
colostrum de mauvaise qualité
le réflexe de succion est venu trop tardivement
refus de la mère d'allaiter son poulain
poulain immature (mauvaise absorption intestinale)

Les chances d'un poulain mal immunisé restent bonnes s'il est maintenu dans de bonnes conditions d'hygiène jusqu'à environ 2 mois.

Le nombre de têtées varie de 4 à 7 par heure, soit une têtée minimum tous les quarts d'heure environ, mais tout dépend des mamelles de la jument et de sa production de lait.
En général, la capacité du pis de la jument n'excède pas 2 litres et le poulain tête environ 250 cm3 la première fois, 300 cm3 la deuxième fois et 350 à 400 cm3 pour les suivantes, allant même jusqu'à 500cm3.

Comment savoir si le poulain est bien immunisé ?

En faisant un dosage des quantités d'immunoglobulines circulant dans le sang.
Il est possible de mesurer le taux d'IgG dans le sérum du poulain.
La période idéale se situe environ 12 heures aprés la naissance car il est encore possible, si besoin, de le complémenter par V.O.

Il existe deux tests en France:

Lorsque le taux est inférieur à 4 grammes d'immunoglobines par litre de sérum, le poulain est immuno déficient.

Après 24 heures, s'il y a une raison particulière pour que le poulain n'ai pas une bonne immunité, votre vétérinaire palliera au déficit suspecté en transfusant du plasma.
Il n'existe pas de plasma ou de sérum équin sur le marché français, mais il est possible de s'en procurer aux USA, en Angleterre et au Danemark.
Il est également possible de le prélever sur un cheval de l'écurie (sauf la mère), adulte et de surcroît en bonne santé.

En général, le poulain a besoin de 1.5 à 2 litres de plasma. Pour préparer cette quantité, il faut environ 4 litres de sang (on peut retirer sans problème particulier jusqu'à 6 litres de sang à un cheval adulte, mais que tous les 2 mois).

Le plasma ainsi préparé peut également être congelé à - 20°C et être conservé pendant 1 an. Le plus problématique est la manipulation car les poches de sang ne font que 500cm3.

Il existe maintenant des banques de colostrum où l'on peut s'approvisionner d'urgence (mères ayant perdu leur poulain).

Il peut arriver malheureusement que ce colostrum soit toxique pour le poulain.
C'est une maladie nommée ictère hémolytique (jaunisse) heureusement assez rare.

Il faut égallement savoir que le colostrum et le lait peuvent apporter aux poulains des larves de strongyloïdes-westeri, responsables de diarhées très liquide, contenant du sang et accompagnées de fièvre.
C'est pourquoi la vermifugation des poulinières doit être rigoureuse.


Introduction Les signes avant-coureurs Le jour J Le colostrum
L'hippomane Expérience perso Idées de noms Sommaire Elevage

Copyright - Galopin ©1999 - 2001 - Tous droits réservés
Hit-Parade [Hebdotop.com]