Les crevasses


audience

Sommaire

Avec le temps humide, le cheval qui est au pré ou celui dont les membres sont souvent douchés, risque d'attraper des crevasses ou des gerçures du talon.

Ces blessures se produisent au-dessus du pied, dans le pli du paturon.

Des croûtes se forment sur une chair à vif, la blessure est douloureuse et peut s'infecter si elle n'est pas soignée.

Tous ces symptômes sont très proche de ceux d'une brûlure (provoquée par une prise de longe).

Quels soins peut-on apporter ?

Les soins à apporter sont de nettoyer les plaies avec de l'eau savonneuse, du mercryl ou de l'alcool dilué et d'y déposer une pommade grasse (tifene - mitosyl, vaseline).

Ne mettre aucune poudre asséchante sous peine d'aggraver les lésions.

Seuls les cicatrisants doux doivent être appliqués, sinon des bourrelets de cicatrisation peuvent apparaître et gêner la flexion du pied.

Pour les chevaux mis au pré par temps humide, en prévention on peut enduire 2 fois par semaine le pli du paturon avec de la vaseline ou du mitosyl.

Pour les chevaux qui travaillent, il ne faut pas couper les poils des fanons et après la douche, penser à essuyer le pli du paturon.

Les crevasses du genou sont nommées des malandres.
Les crevasses du jarret sont nommées des solandres.

Sommaire

Hit-Parade