Menthe

Fait partie de la famille des labiées.
Les menthes n'ont reçu que très tardivement leur individualité botanique, mais leur parfum les a désignées très tôt à l'attention des hommes.
Les Égyptiens en cultivaient déjà au ~ XIIe siècle. De l'Antiquité à nos jours, elles ont connu toutes les indications des labiées aromatiques.
Les menthes cultivées sont plus riches en essence que les espèces sauvages.
La menthe poivrée (M. piperata ), seule officinale actuellement, ou la menthe verte (M. spicata ).

L'essence, par son menthol, stimule les nerfs moteurs et sensitifs mais restreint leurs réactions en cas d'excitation anormale (douleur).
Les menthes sont à la fois stimulantes, sédatives et antispasmodiques. Elles activent les fonctions intestinales, les sécrétions et contractions, accroissent la sécrétion biliaire. L'essence est antiseptique et bactéricide.

L'infusion de :
- 10 à 20 g/l (15 à 30 g pour les espèces sauvages) deux ou trois tasses par jour est indiqué dans les états nerveux et dans les troubles gastro-intestinaux: dyspepsies, gastrites, aérophagie, atonie intestinale avec fermentations, coliques douloureuses, intoxications d'origine digestive (action désinfectante).
Utile aussi dans la diarrhée, l'insuffisance hépatique et les coliques hépatiques, la menthe calme les spasmes de l'utérus et de la vessie, la toux spasmodique, les catarrhes bronchiques.
La poudre de feuilles est vermifuge.

Les feuilles fraîches broyées peuvent être utilisées en application locale pour leurs vertus résolutives.

Stimulant du système nerveux, antispasmodique au niveau du tractus digestif (pour les coliques), antiseptique, anti infectieux