- Bryonia

En Europe, la bryone (Bryonia ) à fruits toxiques, à racines appelées «navets du diable» envahit les haies.
La racine énorme et charnue de la bryone (Bryonia dioica L., cucurbitacées) est usitée en médecine depuis un temps immémorial.
Plante toxique par ses baies, ses parties vertes et surtout sa racine, elle sert aux doses thérapeutiques comme purgative, vomitive, diurétique, expectorante.
Elle est indiquée dans la constipation par atonie, les hydropisies (accumulation de sérosité dans une cavité naturelle du corps), les rhumatismes, les maladies inflammatoires des voies respiratoires.

En usage externe, la pulpe fraîche de racine est résolutive et anti-ecchymotique (épanchements articulaires, arthrite, contusions), mais elle devient rapidement rubéfiante et irritante, elle doit être associée à des émollients, son ou farine de lin.

Agit donc, dans les inflammations aigues ou subaigues avec une toux sèche intense et résorbe les oedèmes.