- Bruyère (erica cinerea)
Sa parente la busserole montagnarde, autre médicinale méconnue, la bruyère renferme un glucoside, l'arbutine.
La plante est un désinfectant efficace des voies urinaires et un diurétique à effet rapide et puissant.
Tout en purifiant le milieu urinaire, elle a un effet sédatif dans les syndromes à miction douloureuse.
Elle peut être employée aussi dans les coliques néphrétiques et, en cures prolongées, contre les rhumatismes.

Décoction:
30 grammes de sommités fleuries par litre d'eau
Bouillir jusqu'à réduction d'un tiers.
Boire dans la journée deux tasses par jour entre les repas.

La bruyère callune est tinctoriale:
Dans un bain prolongé de ses rameaux, la laine prend la couleur brun noisette. Donne un jaune avec de l'alun, un noir avec du sulfate de fer.

Les fleurs, très mellifères, fournissent un miel sombre et corsé.
Dans le Midi, on a fait jadis une huile cosmétique en faisant macérer dans l'huile d'olive les fleurs fraîches d'une bruyère vraie (bruyère arborescente, entre autres).