- Bourdaine (frangula alnus)

L'écorce de la bourdaine (Frangula alnus Miller ou Rhamnus frangula L.; rhamnacées) est sans doute le meilleur purgatif végétal de la flore européenne.
On le sait au moins depuis le XIIIe siècle, mais les premières descriptions et figures de l'arbrisseau datent de la Renaissance.

On distingua assez tôt les effets de la drogue fraîche, purgative et laxatifs, de l'écorce sèche.
Des travaux récents ont précisé sa composition et ses usages.

Le produit officinal devrait avoir au moins trois ans.

Ce laxatif doux, également cholagogue, vermifuge et il combat la constipation.
Particulièrement indiquée dans les cas de sensibilité de l'intestin, aux hépatiques, aux obèses.
Elle ne produit ni irritation ni accoutumance.

Pour l'infusion :
15 à 30 g par litre d'eau (ou une cuillerée à café d'écorce brisée par tasse) une tasse le soir.
On peut prendre la poudre d'écorce (de 1 à 2 g dans de la confiture) au début des repas.

La décoction a été employée utilement en usage externe contre la gale et certaines dermatoses.

Les fruits, non comestibles, irritants, verts, ils teignent la laine en jaune, mûrs en gris bleuâtre, mûrs et fermentés en un vert très résistant.