- Airelle
l'airelle est longtemps restée au rang des «vulnéraires (plante légumineuse à fleurs jaunes utilisée pour soigner des blessures) astringents (resserrant les tissus et diminuant les sécrétions)» les plus modestes. Bien étudiée depuis la fin du siècle dernier, elle est considérée de nos jours, en pathologie vasculaire, digestive, comme astringente antiseptique.

Vit dans les bois

Les baies sont bactéricides sur diverses entérobactéries.
On prescrit la décoction de fruit
- 100 g de baies sèches par litre d'eau
quatre à six tasses par jour

le sirop ou la teinture au cinquième dans les diarrhées persistantes, l'entérite, la colibacillose, les infections intestinales diverses.

Suc et décoction concentrée sont utilisables en application externe sur les dermatoses.

Les feuilles en décoction (30 g par litre) sont antiseptiques des voies urinaires, quelque peu fébrifuges (qui combat et fait tomber la fièvre) par leur acide quinique, et hypoglycémiantes (qui provoque une diminution du taux de glucose dans le sang), mais cette propriété est contestée.