- Aigremoine (Agrimonia eupatoria L., de la famille des rosacées)

appelée également : Eupatoire des Grecs, Thé des bois, Thé du nord, Herbe de Saint-Guillaume.
Vit le long des chemins et des haies, à la lisière des bois, dans les champs et les prairies.

Parties utilisées : les feuilles et les fleurs.

On en faisait le spécifique des maladies chroniques du foie, indication oubliée de nos jours mais qui mériterait d'être vérifiée au vu des anciens témoignages.
Riche en tanin, elle reste une astringente efficace, utile en usage interne dans les troubles digestifs avec diarrhée et dans l'insuffisance hépatique - infusion à 3 p. 100 de feuilles et sommités
3 à 5 tasses par jour

En usage externe, en décoction à 10 p. 100, en lotions et compresses sur plaies torpides (qui n'évolue pas), les foulures, les entorses

La décoction d'aigremoine a été employée en Russie comme vermifuge chez le bétail.
Elle a, aussi, un pouvoir tinctorial (jaune doré).