Formes pharmaceutiques des dilutions homéopathiques


audience

Sommaire

Les granules

Ce sont des sortes de toutes petites billes rondes de saccharose et de lactose, imprégnées de la dilution médicamenteuse.
Dans un tube en verre, il y a 80 granules.

Les doses globules

C'est encore plus petit que les granules.

Les flacons gouttes

Ils contiennent 15 ml d'une ou plusieurs dilutions, d'un ou plusieurs remèdes.

Les flacons de trituration

Ce sont des flacons de 15 g de poudre (généralement réservés aux basses dilutions).

Les doses ampoules buvables ou injectables de 5 cm3

Cette forme est la plus employée pour les chevaux.

Les tubes comprimés

Les suppositoires

Pour usage humain ou à la rigueur pour de petits animaux.


Leur mode d'emploi


Il faut une masse sufisante du remède pour qu'une activité soit développée. On compte en général 1cm3 pour 100 kg.

Basses dilutions : jusqu'à 4 CH

Chez un sujet âgé, lors d'une maladie infectieuse, les défenses organiques peuvent être défaillantes, et il sera alors préférable de donner des dilutions basses.
En général, ces dilutions doivent être données suivants les cas, dans un créneau de toutes les demi-heures à toutes les 3 heures.
L'effet de ces dilutions dure en général de 2 à 4 heures. Il est conseillé de ne pas dépasser 3 à 4 semaines de traitement.

Moyennes dilutions : de 5 à 7 CH

On donne ces dilutions lorsque la maladie est moins aiguë, à raison de 1 à 2 fois par jour. L'effet dure en général environ de 12 à 24 heures.

Hautes dilutions : de 9 à 30 CH

De votre propre chef, ne donnez pas vous même des dilutions hautes sans l'accord de votre vétérinaire, car il peut y avoir parfois des réactions brutales et indésirables.
Généralement, lors d'une affection ancienne, ou si les symptômes sont violents, forts, la dilution doit être élevée. Il est préférable de recourir à une échelle ascendante dans les cas chroniques.


L'administration régulière de petites doses d'une substance médicamenteuse déclenche l'apparition de symptômes. L'ensemble des symptômes relevés constitue ce que l'on appelle une pathogénésie (grec : pathos = souffrance, affection - genesis = générer, engendrer).

Le remède devra être calqué sur l'ensemble des symptômes présentés par le malade et tenir compte :


L'homéopathie Les dilutions Formes pharmaceutiques Répertoire homéo Sommaire

Hit-Parade