Le choix de l'étalon


audience

Sommaire Elevage

Que de temps à y passer ...

Quand le "type" de l'étalon sera définitivement établi :

Il faudra choisir quelle sorte de saillie vous voulez en fonction de votre porte monnaie et chercher le futur papa, selon les critères de votre choix :

L'idéal est d'aller voir les étalons auxquels on pense.

A noterLa saison de monte débute le 15 février et se termine le 15 juillet, sauf cas particulier.

Tous les étalons n'ont pas le même nombre (accordé) de juments à saillir et il faut donc se renseigner pour savoir s'il est "complet".
; Plus la demande est déposée tôt, plus vous avez de chances d'obtenir une carte de l'étalon suivant la catégorie de votre jument.

Un étalon est dit "complet", lorsque le nombre de saillies qui lui sont accordées est atteint.
Lorsque la demande est supérieure au nombre de cartes de saillie accordées, certains étalons des Haras Nationnaux performers sont tirés au sort à 4 points, 3 points, 2 points, 1 point.
Certaines juments n'auront pas droit à ces étalons. Tout dépend de la catégorie dans laquelle elles se situent et le nombre de saillies demandées pour l'étalon concerné.

Qu'est-ce que cela signifie ?

Comment le tirage au sort s'effectue t-il ?

La réservation d'une carte de saillie d'un étalon des Haras nationaux s'effectue auprès du Haras où est stationné l'étalon, à l'aide d'un formulaire.

Pour la monte en I.A. (insémination artificielle) , elle peut avoir lieu dans une station de reproduction des Haras Nationaux.

A titre de renseignement, voici pour les années 96,97 et 98, la fertilité moyenne des étalons Nationaux:
49.6 % en I.A.C. (insémination artificielle congelée)
53.5 % en I.A.F. (insémination artificielle fraîche)
57 % en M.N (monte naturelle)

La demande de réservation se fait par un formulaire différent, spécial demande pour IAC.

De nombreux étalons privés sont aussi à votre disposition, avec les différents types de monte.
Plusieures sociètés, à la demande de propiètaires, récoltent le sperme des étalons, l'analysent et le commercialisent avec des formulaires qui leur sont propres.
Mais certains propriètaires gèrent aux mêmes la saison de monte de leur(s) étalons avec également des formulaires qui leur sont propres.

Le choix de l'étalon est donc assez vaste car ils sont nombreux sur le marché.

Une autre question se pose : est-il souhaitable de prendre en compte le caractère dans la sélection du cheval de sport ?
Avoir du caractère, c'est la réputation qu'a le SF, qualiteux, mais souvent difficile et compliqué.

Pourquoi ?

Une chose est sûre : un certain nombre de SF ne sont pas exploitables :

"Les Rantzau" ont beaucoup été critiqués, c'est vrai, ils avaient du tempérament, ils étaient susceptibles, mais ils avaient aussi de la qualité.
Susceptibilité ne veut pas dire mauvais caractère, il faut être patient car ce sont des sujets qui peuvent se rebeller par la contrainte.
Je ne cacherai pas que c'est une lignée que j'aime beaucoup avec les Furioso.

Comment connaître le caractère des étalons dont nous disposons ?
C'est un vaste sujet car aucun journal ou magazine ne fera négativement allusion au caractère difficile de certains étalons sous peine de se voir accusé de porter atteinte à la bonne réputation de l'étalon, donc à sa valeur.

C'est pourquoi, il est toujours préférable d'aller voir l'étalon, de l'observer en main, monté, avec ses congénères..., le suivre pendant une saison (si cela est possible bien sûr).
Sur les concours, on entend beaucoup de choses, des vraies comme de fausses, c'est à nous d'essayer de faire la part des choses.
Si vous êtes éleveurs, au sein de votre association, et des réunions, rien ne vous empêche de poser des questions aux autres éleveurs.

Maintenant, le niveau des épreuves est tel qu'il faut tout de même chez le cheval un petit plus, de la "niac" comme on dit.
Les grands chevaux qui participent à ces épreuves ont de la personnalité et sont souvent susceptibles, il est vrai.
Est-ce vraiment un mauvais caractère ?
Personnellement je ne le pense pas, mais cet avis est loin d'être le plus courant.

Avoir une forte personnalité, pour moi, ne veut pas dire mauvais caractère.
Il est vrai que ces poulains dans les mains d'une personne inexpérimentée ou timide, n'arrivera pas à canaliser cette personnalité et elle sera vite dépassée.

On ne se lance pas dans l'élevage du cheval de sport de haut niveau sans avoir certaines bases, des installations et une certaine connaissance de ce monde.

Un cheval qui a mauvais caractère est pour moi un cheval qui est devenu méchant pour diverses raisons, un cheval qui est brutal et qui tape soit par vice, soit par peur, etc ...

Maintenant, il reste à soulever encore un problème.
Ces chevaux à tempérament, s'ils ne possèdent pas, à 4 ans, des qualités exceptionnelles, rares sont les professionnels qui vont prendre de leur temps pour les travailler.

Alors que vont-ils devenir à cet âge ?

Combien de jeunes chevaux un peu compliqués et ne montrant pas de qualités immédiates, sont mis "au rencard" et/ou vendus à un cavalier voulant devenir propriétaire ....
Après l'on s'étonne que le SF n'a pas une bonne réputation parmi les "jeunes propriétaires"


Sommaire Elevage

Hit-Parade [Hebdotop.com]