Oh! les beaux chicots

Les dents

27/11/2003


audience
Sommaire
z'avez vu mes chicots

Les parties dépourvues de dents entre les incisives et les molaires forment les barres.
C'est sur cette partie que le mors prend appui.

Le cheval ne mastique pas sa nourriture, il l'écrase.
C'est pourquoi la surface de ses dents est plate.
La largeur de ses mâchoires sont différentes et ne se superposent pas exactement.

Les dents poussent continuellement de 4 à 5 mm par an jusqu'à environ 12 ans.

Pour examiner la dentition du cheval, introduire l'index et le pouce au niveau de la barre, saisir la langue et la tirer dehors.

On peut apercevoir :

A la naissance, le cheval est généralement dépourvu de dents.
Au fur et à mesure de leur chute, elles sont remplacées par des dents de remplacement, dites dents persistantes.

La bouche du cheval n'est "faite" que vers 5 ans, âge où toutes les dents de lait sont normalement remplacées.

La denture comprend des incisives, des prémolaires et des molaires.

A l'âge adulte, le cheval mâle a 40 dents.
La jument, qui n'a pas de crochets (normalement), en a 36.

Les dents sont réparties d'avant en arrière sur chaque demi-mâchoire de la façon suivante :
 
3 incisives
1 canine
6 molaires
Mâchoire

6 incisives par mâchoire

Arcade incise inférieure
2 pinces (les dents du milieu)
2 mitoyennes (de chaque coté des pinces)
2 coins (de part et d'autre des mitoyennes)
C'est grâce à elles que le cheval coupe l'herbe.

Au fur et à mesure que le cheval vieillit, les incisives s'inclinent (angle incisif).

1 an4 ans17 ans
mâchoire à 1 an mâchoire à 4 ans mâchoire à 17 ans

2 canines ou crochets

Les mâles (et hongres) ont des canines, celles-ci sont normalement absentes chez les femelles, mais il arrive que certaines d'entre elles en possèdent.
On dit de ces juments qu'elles sont bréhaignes.

Un espace nommé barre

C'est sur les barres que porte le mors.

6 prémolaires et 6 molaires

Elles sont indispensables pour écraser les grains.
Les dents sont à croissance continue et le cheval a besoin d'avoir dans sa ration des éléments à broyer afin d'en assurer l'usure.
Cette usure forme la table dentaire qui varie de forme et d'aspect avec l'âge du cheval.

Une mauvaise dentition peut être à l'origine de biens des maux, comme un manque d'appétit, un rejet du mors, une résistance au travail, un défaut de mastication, une mauvaise digestion, une perte de poids, ainsi qu'une apparition de coliques plus fréquentes.

Les vétérinaires et dentistes (le véritable terme qui leur est attribué est : limeur de dents - arrêté du 25/04/1986 de la Cour d'Appel de Poitiers) préconisent une surveillance annuelle.

L'appareil dentaire du cheval subit une usure permanente.
L'évolution des dents avec l'âge, une usure mal répartie et les différences marquées entre les mâchoires accentuent les irrégularités.

Cela peut entrainer l'apparition de surdents par le mauvais affrontement des surfaces dentaires, du, principalement, à la nourriture moderne sous forme de concentrés, qui nécessite moins de mastication et une translation entre le maxillaire et la mandibule réduite.

La présence éventuelle d'aliments entre la mâchoire et la joue trahit une pathologie dentaire et risque de favoriser des infections de la muqueuse comme les gingivites ou stomatites lors de la décomposition de ces aliments.


Les dents Structure de la dent Eruption des dents Détermination de l'âge Anomalies d'usure Sommaire

Hit-Parade