Coliques

Symptômes


audience

Sommaire

Les symptômes représentent en fait la réaction du cheval à la douleur abdominale.
A chaque cheval, son seuil de tolérance à la douleur. Un cheval nerveux, inquiet, aura des réactions beaucoup plus violentes qu'un cheval calme et froid pour, à priori, la même douleur.
Donc chaque cheval est à prendre en particulier. Connaître les réactions de son cheval a son importance.

Les signes caractéristiques

Le cheval gratte le sol de ses antérieurs, se regarde les flancs, se donne parfois des coups de postérieurs dans l'abdomen, tourne en rond et cherche à se rouler, se roule puis se relève, se roule puis reste couché, transpire, etc...
En général, il refuse de manger. Le cheval peut rester immobile, couché sur le dos avec les quatre membres en l'air pour supprimer la tension des mésos qui soutiennent l'intestin dans l'abdomen.

Lorsqu'il y a arrêt du transit au niveau du gros intestin, les gaz s'accumulent, l'abdomen devient ballonné et le cheval hésite à se coucher car la surpression abdominale augmenterait la douleur et la gêne respiratoire.

Un arrêt du transit au niveau de l'estomac ou de l'intestin grêle provoque un ballonnement moins rapide, mais la déshydratation progresse plus vite. Elle est due à une accumulation de liquide dans la lumière intestinale et la cavité abdominale. Le sang n'est plus en quantité suffisante pour irriguer l'organisme.

Au bout de quelques heures, c'est l'état de choc :

Lorsque le cheval adopte la position du chien assis et qu'il a des éructions ( rôts ) et quand les injections de Novalgine n'ont aucun effet : il y a urgence

Que faire en général ?

Appeler le vétérinaire.

Une injection de Calmalgine ou Novalgine ou Spasfortan.

Noramidopyrine problèmes de réaction cutanée chez certains
Novalgine (Dipyrone) 20 à 60 cc I.M. pour adulte
Cela laisse le temps au vétérinaire de venir. Il y a une couverture d'environ deux heures et il est possible de répéter l'injection.

Le vétérinaire donnera certainement de l'Estocélan I.V.

Il faut utiliser des analgésiques antispasmodiques qui calment la douleur sans supprimer le tonus de base du tube digestif (Noramidopyrine - Dipyrone).
Loger le cheval dans un endroit vaste pour éviter qu'il ne se blesse : grand box avec beaucoup de litière ou mettre le cheval dans un manège ou paddock.
Essayer de le calmer.
S'il mange de la paille lui mettre un panier ou le mettre sur des copeaux.
Mettre une couverture s'il transpire et que la température est basse.

S'il est très agité, il est préférable, si cela est possible (selon son agitation, car certains chevaux sont très violents), de le faire marcher gentiment en attendant le vétérinaire.

Il faut savoir : pour que l'huile de paraffine soit efficace, il faut en donner 3 à 5 litres. Donner 100 à 200 cc à la seringue ne sert à rien et elle n'est intéressante que si l'on suspecte une stase.


Coliques Perturbation du transit Occlusions Fermentations Symptômes Causes Sommaire

Hit-Parade