Anatomie du coeur


audience

Sommaire Circulation
Anatomie du coeur

C'est un véritable muscle creux qui est logé dans le thorax, sous l'épaule et au dessus du bras gauche, légérement couché. Sa limite postérieure ne dépasse pas ou peu la verticale passant par la pointe du coude.
Ce repère sert au diagnostic de certaines lésions comme l'hypertrophie et la dilatation qui se trahissent pas l'augmentation de l'aire normale.

Il mesure en moyenne 26 x 19 x 15 cm et pèse environ 3,5 kg, mais l'entraînement et le travail peuvent augmenter ces chiffres jusqu'à 6,5 kg.

Le coeur brasse environ 29 litres de sang.

Il faut savoir que des efforts excessifs fatiguent le coeur.

Il est formé de deux moitié distinctes sans communication, le coeur droit et le coeur gauche, séparés par une cloison médiane étanche.

Chaque moitié comprend 2 cavités :

Le coeur est donc divisé en quatre cavités disposées deux à deux :

Il existe donc 2 oreillettes et 2 ventricules.

Les compartiments supérieurs (oreillettes) et inférieurs (ventricules) sont tapissés par un feuillet séreux : l'endocarde.

Ces cavités communiquent deux à deux par des orifices où le passage du sang est rythmiquement autorisé ou interdit par des valvules, petits clapets dont la partie mobile est reliée par des piliers d'attache à la paroi du coeur, et que la seule pression du sang circulant ferme de force ou laisse s'ouvrir.


Le coeur est constitué de trois tuniques :

En plus de sa tunique interne, le coeur possède une enveloppe externe, le péricarde.
Il est composé de feuillets de tissu fibreux séparés par un espace étroit. Le feuillet interne recouvre le coeur comme une peau, alors que le feuillet externe est beaucoup plus lâche, laissant de l'espace pour les mouvements du coeur.
Une mince pellicule péricardique remplit l'espace entre les deux feuillets et sert de lubrifiant entre le coeur et le sac qui l'enveloppe et soutient le coeur en amortissant les battements.

La paroi du coeur se compose d'un tissu musculaire appelé myocarde. Le terme médical de myocardite désigne une inflammation du muscle cardiaque. Ce tissu fait de fibres organisées en réseau diffusent un signal entraînant la contraction rapide de l'ensemble du muscle qui pompe le sang.

Un tissu très lisse, l'endocarde, tapisse les cavités internes du coeur. Cette tunique contribue à réduire la friction du sang lors de son passage dans les quatre cavités du coeur. Une endocardite est une inflammation de la tunique interne du coeur.

Le coeur droit ou moitié droite du coeur

Il ne contient que du sang veineux, rouge foncé, "noir", pauvre en oxygène, riche en gaz carbonique. Il est axé sur les poumons, organes des échanges respiratoires. C'est la pièce maîtresse de la petite circulation ou circulation pulmonaire.

Le coeur gauche ou moitié gauche

Il renferme du sang artériel, rouge vif, riche en oxygène, épuré de son gaz carbonique.
Ce sang est propulsé dans tous les tissus par l'intermédiaire des vaisseaux de la grande circulation qui intéresse la totalité de l'organisme.


Chacun des deux compartiments du coeur est subdivisé en oreillette et ventricule, séparés par une valvule qui canalise le sang de l'oreillette vers le ventricule.

Les oreillettes

Elles reçoivent le sang qui arrive au coeur par de gros vaisseaux à paroi mince: les veines.

L'oreillette droite

C'est l'une des deux petites cavités supérieures du coeur. A l'oreillette droite, arrivent les veines caves et les petits vaisseaux qui ramènent le sang pauvre en oxygène issu de tous les organes à l'exception des poumons.

L'oreillette gauche

C'est l'une des deux petites cavités supérieures du coeur. Dans l'oreillette gauche débouchent, venant des poumons, les veines pulmonaires qui transportent du sang oxygéné. Vue interne du coeur

Les ventricules

Chaque ventricule donne naissance à un seul gros vaisseau ou artère, dont la paroi est épaisse mais élastique.

Le ventricule gauche

Il est l'une des deux grandes cavités inférieures du coeur. Ses parois sont trois fois plus épaisses que celles du ventricule droit, ce qui en fait la cavité la plus puissante du muscle cardiaque.

Il se compose de couches musculaires en spirale qu'il partage avec le ventricule droit et qui fait le tour du ventricule gauche entre la valvule sigmoïde aortique et la valvule mitrale, rendant le ventricule beaucoup plus résistant et apte à supporter les pressions élevées.
Quand le ventricule gauche se contracte, le sang est expulsé par la valvule sigmoïde aortique et se déverse dans l'aorte.

Le ventricule droit

Il est également l'une des deux grandes cavités inférieures du coeur. La contraction du ventricule droit chasse le sang dans l'artère pulmonaire en direction des poumons.

Les valves ou valvules

Les valvules auriculo-ventriculaires jouent un rôle fondamental dans la dynamique cardiaque.

Une valvule est un entonnoir fibreux dont la base est attachée sur l'orifice séparant une oreillette de son ventricule et dont le sommet tronqué fait saillie dans la cavité ventriculaire.

Son rôle est double:

Chaque valvule est découpée en valves, il en existe trois à droite et deux à gauche.

Chaque valvule est amarrée à la paroi du ventricule correspondant par des colonnes charnues, les piliers, et des cordages fibreux. Par exemple, la cavité du ventricule gauche présente deux fortes saillies coniques, le pilier antérieur et le pilier postérieur. Chacun d'eux émet par son sommet des cordages fibreux, qui se fixent sur les deux valves de la mitrale, en particulier près du bord libre. Sous l'influence de l'hyperpression que crée la systole ventriculaire, la valvule mitrale, membrane fibreuse très mince, a tendance à s'éverser dans la cavité auriculaire.

Elle est maintenue en place par les piliers et les cordages, donc se ferme, empêchant le reflux sanguin du ventricule vers l'oreillette.

La valvule auriculo-ventriculaire droite, ou tricuspide

Elle se situe au-dessous de l'infundibulum pulmonaire (c'est-à-dire du chenal situé dans le ventricule droit, conduisant vers l'orifice valvulaire pulmonaire).

La valvule tricuspide est l'une des quatre valvules qui régulent la circulation du sang dans le coeur. Située à l'orifice qui relie l'oreillette droite au ventricule droit, elle s'ouvre et se referme à chaque battement du coeur.

La valvule possède trois valves reliées aux muscles papillaires situés au sommet du ventricule par des cordages fibreux (chordae tendineae). Ces longs cordages contribuent à empêcher les valves de se retourner. La valvule laisse passer le sang de l'oreillette au ventricule, mais empêche son reflux.
Lorsque le coeur se contracte, le sang est d'abord chassé des oreillettes, puis des ventricules. Elle empêche le reflux du sang à l'intérieur du coeur.

La valvule auriculo-ventriculaire gauche, ou mitrale

Elle se situe au-dessous de l'aorte.

La valvule sigmoïde

De même, les valvules sigmoïdes de l'aorte et de l'artère pulmonaire interdisent le retour du sang vers le ventricule pendant le relâchement, la diastole ventriculaire.

La valvule sigmoïde est située à la naissance de l'artère pulmonaire. Cette valvule est composée de trois valves délicates, ou poches qui ne permettent l'écoulement du sang que dans un seul sens.
La valvule laisse sortir le sang du ventricule droit et l'empêche d'y refluer.
Lorsque le coeur se remplit, les valves en forme de croissant se gonflent et s'accolent à la paroi pour empêcher le sang de refluer. Le sang ne peut s'échapper du ventricule qu'en passant par la valvule sigmoïde

Elles ne permettent le mouvement du liquide que dans une seule direction. Ces valves sont la plupart du temps des structures non musculaires mais fibreuses, dont le mouvement est mécaniquement et anatomiquement limité, et qui s'ouvrent ou se ferment passivement sous l'influence des changements de pression du sang, de sorte que l'écoulement de celui-ci ne puisse s'effectuer que dans un seul sens.
Si le sang circule dans la mauvaise direction, le reflux appuie sur les valves et les force à se fermer, bloquant le passage.

Elles empêchent le sang qui a quitté le coeur d'y revenir.


Anatomie du coeur Rôle et fonctionnement Rythme cardiaque Sommaire Circulation

Hit-Parade