Les soins post opératoires et les complications possibles

M.A.J. le 15 Mars 2006

audience

Sommaire Santé

Les complications apparaissent environ dans les 12 heures qui suivent.

Oedème de castration

Il est normal.

C'est pour cela qu'il faut faire marcher le cheval le lendemain et tous les jours.
Il peut aller jusqu'à prendre la taille d'une grosse citrouille et c'est très douloureux.

Faire marcher le cheval, même s'il n'est pas bien - la démarche bizarre est normale.
Si cela est nécessaire ou pour aider, faire un traitement à base de diurétique ou anti-inflammatoire pour soulager, dans le cas où l'oedème est très important.

Abcès de castration

On met rarement le cheval sous antibiotiques après une castration (je demande une couverture de 48 heures) sauf si l'opération fut longue.
L'abcès provoque une réaction locale importante avec de la chaleur et une suppuration (le cheval aura de la fièvre).

Hernie inguinale

Elle est fréquente lorsque le cheval est couché à l'aide d'entraves et opéré sans anesthésie
Elle est causée par les efforts violents dus à la lutte contre les entraves et à la douleur.

Certains chevaux ont un canal inguinal trop large dont on évalue vraiment l'excès uniquement au moment de la castration.
On referme partiellement l'anneau inguinal profond à l'aide de points de suture.
On évitera le trot pendant 15 jours.

Les complications septiques (infectieuses)

Ce sont les complications plus fréquentes.
Elles sont de gravités très variables :

L'infection du site opératoire peut se produire pendant ou après la chirurgie.
Les techniques ouvertes présentent plus de risques, principalement lorsque l'hygiène du box est déficiente : le box doit être désinfecté et nettoyé à volonté surtout dans les premiers jours.

Les antibiotiques peuvent aider à éviter ou combattre l'infection, (faire une couverture de 48 heures minimum), mais en aucun cas ils ne permettent de se dispenser d'une bonne tenue du box.

Les adhérences de castration

C'est une cicatrisation en masse de la peau et du moignon du cordon testiculaire, qui peut entraîner une gêne locomotrice plus ou moins marquée.
Très fréquentes avec les casseaux, c'est aussi une conséquence courante des infections post-opératoires.
Elles sont inexistantes après castration couverte.

Les hémorragies

L'hémorragie peut survenir quelque soit la méthode.
Un cordon mal pincé parce qu'il était trop gros, trop gras ou trop court peut saigner.

AttentionC'est une urgence

Il faut aller à la pêche au cordon testiculaire.

A savoir que les hémorragies dramatiques sont rares mais dans ce cas, le cheval peut perdre 10 à 18 litres de sang.
Les hémorragies de l'artère testiculaire peuvent donner suite à une amaurose (lésion ischémique du nerf optique) qui est irréversible.

Il peut y avoir un léger saignement pendant 48 heures - prévenir tout de même le vétérinaire.

L'éventration de castration

Heureusement peu fréquente, c'est une complication gravissime de la castration à plaies ouvertes.
Chez les chevaux ayant un anneau inguinal très large, il peut se produire un passage d'anses intestinales à travers cet anneau, tout comme lors d'une hernie inguinale.
Le scrotum étant ouvert, il ne peut retenir les intestins qui se retrouvent dans la paille.
Le seul traitement est chirurgical, en urgence, mais le pronostic est sombre.


Anatomie Quel type d'opération Différentes techniques Complications possibles
Effets de la castration Expériences vécues La cryptorchidie Sommaire Santé

Hit-Parade