Choc anaphylactique


audience

Sommaire Allergies

Les manifestations cliniques sont essentiellement dues à la libération massive de l'histamine cellulaire.

On observe des troubles sanguins importants :

effondrement de la pression sanguine artérielle
filtration accrue du plasma à travers les capillaires dilatés et devenus hyperperméables
incoagulabilité du sang due à une décharge d'héparine

Sous l'effet de l'intense dilatation des vaisseaux périphériques et splanchniques (qui concerne les viscères), une grande fraction de la masse sanguine se trouve séquestrée dans certains secteurs vasculaires, d'où la diminution considérable du débit veineux de retour.
Le coeur bat à vide sans que l'organe lui-même soit directement touché.

On observe, à un degré variable, une contraction spasmodique des organes à muscles lisses: veines, bronches, estomac, intestin, utérus, vésicule biliaire, etc...

Le premier symptôme que l'on observe est une détresse respiratoire, puis, suite à un resserrement des bronches, une toux se déclare.
Il peut y avoir également des coliques avec diarrhée, observer un urticaire, un état d'excitation, des tremblements, ...

Le choc anaphylactique, s'il n'est pas traité rapidement, peut être mortel pour le cheval.


Choc anaphylactique Allergies respiratoires Sommaire Allergies

Hit-Parade