Le rationnement


audience

Sommaire

On doit rechercher des produits de qualité et facilement disponibles.
Il faut préparer des rations en fonction des individus et des conditions de travail et climatiques.

Diverses causes peuvent empêcher le cheval de s'alimenter correctement :

A noterChaque cheval étant un individu bien particulier, le rationnement doit être fait sur mesure pour chaque sujet.

Après avoir calculé la ration journalière moyenne (théorique), en fonction du poids et de l'intensité du travail fourni, on doit l'ajuster par tâtonnements.

Les tables d'analyse des valeurs des aliments ne donnent que des valeurs moyennes qui peuvent être très loin de la réalité.

De plus, quantité distribuée n'est pas forcément égale à quantité consommée.

Il faut diminuer la ration les jours de repos légèrement, sans pour autant l'augmenter le lendemain.
Une ration doit être déterminée selon les besoins et donnée journalièrement.
On ne donne pas plus un jour et moins un autre jour. Cela évite bien des inconvénients.

La microflore intestinale qui se développe est différente selon les aliments ingérés.
En cas de changement de régime, il faut donc laisser à cette microflore le temps de s'adapter.
Il faut compter au moins 8 jours pour changer de régime.
Prendre des précautions lorsque l'on reprend un régime où les aliments ne sont plus cuits, ou quand on passe d'une alimentation d'herbe à une alimentation sèche.
Il faut éviter les régimes un jour beaucoup un jour peu.

Il est préférable de donner au cheval 4/6 rations plutôt que trois grosses.

Ne jamais nourrir un cheval juste après son travail, comme ne pas lui donner avant, compter environ deux heures avant le travail.

Pour les chevaux gloutons qui ingurgitent trop vite leur ration, il existe maintes petites astuces pour les freiner, car ceux-ci s'exposent aux surcharges gastriques et aux maldigestions.

Le foin doit être distribué une heure environ avant la ration.
Si pour des raisons pratiques (ou autres) on doit le donner après, il convient d'attendre entre une à deux heures avant de donner le foin.
Si celui-ci arrive dans l'estomac juste après la ration, le foin pousse celle-ci vers le gros intestin.
Cela entraîne donc une mauvaise digestion de la ration, qui doit être absorbée au niveau de l'estomac et de l'instestin grêle.

Les protéines et les glucides contenus dans la ration se trouvent en excès au niveau du gros intestin et perturbent le fonctionnement de la flore intestinale, entraînant des troubles digestifs.

Les préparations sont intéressantes en cas de suralimentation.


Préambule Rationnement Préparations Définition des besoins Sommaire

Hit-Parade