L'orge

16/01/2003

audience

Sommaire
Orge

C'est la céréale la plus utilisée et un des meilleurs aliments pour le cheval.
Elle a un meilleur rapport phosphocalcique et contient moins de cellulose que l'avoine.
Sa valeur en protides est plus faible dans les variétés d'hiver (escourgeon) que dans les variétés de printemps.

Elle est légèrement rafraîchissante pour le tube digestif et évite la constipation.

L'orge remplace avantageusement l'avoine à raison de la moitié de la ration.
Il est impératif de l'aplatir, de la concasser, de la tremper ou de la cuire.

L'orge germée doit être attentivement surveillée pour éviter le développement de moisissures.

Le rapport protides/glucides est plus faible que l'avoine, donc l'idée d'engraissement lors d'ajout raisonnable dans une ration n'est pas justifié.
La croyance (identique avec le maïs) est certainement dûe au fait qu'un litre de grains entiers a une valeur égale à deux litres d'avoine (grains entiers) d'où l'embonpoint qui apparaît en cas de remplacement litre pour litre.

Ce que je veux dire, c'est qu'avant et malheureusement encore beaucoup trop aujourd'hui, on ne se préoccupe guère du poids de l'aliment et l'on garde les vieilles habitudes à préparer les rations en calculant en litre.
Deux litres d'avoine ou d'orge étaient remplacés par deux litres de maïs ..cela change les données... bien des personnes ne se compliquant pas la vie, distribuent (en cas de remplacement de céréales) à égalité de volumes.
Il y a donc près de 70% d'erreur possible.

L'orge est moins énergétique que le maïs, mais plus que l'avoine.
Dans l'ordre : maïs, orge et avoine.
Si l'on calcule au litre, les fluctuations sont énormes, puisqu'au litre, le maïs apporte presque le double d'énergie de l'avoine, et l'orge plus de 65% que l'avoine.

Encore un exemple, pour vous convertir à calculer les rations au poids.
Si l'on passe d'une avoine de 4° catégorie à une orge de 1° catégorie, c'est carrément le double, de plus la catégorie ne se mesure pas au litre mais en poids.

Par amour de son cheval, il serait tout de même bien, que chaque propriétaire apprenne à calculer en kilo et gramme, de nombreuses coliques seraient sans doute évitées (surcharge).
Le choix est simple : soit on reste un "bricoleur du dimanche", soit on assume en étant le plus professionnel possible vis à vis de son cheval.


Avoine Orge Maïs Blé Sorgho Graines de lin Sommaire

Hit-Parade