Le maïs

16/01/2003

audience

Sommaire
Maïs

Riche en énergie et très riche en glucides, il contient une part importante de matières grasses mais par contre peu de matières protidiques et minérales.
Le maïs est pauvre en niacinamide (vitamine niacine) et en tryptophane, acide aminé indispensable dont dérivent des composés biologiques importants que le cheval est capable de convertir partiellement en vitamine

On limite sa consommation à 15 % de la ration pour :

  • éviter de le surdoser
  • est pratiquement dépourvu d'acides aminés.
  • doit être équilibré avec d'autres aliments
  • doit être évité pour les poulains en croissance

    C'est l'aliment type qui ne doit pas être donné en litre mais au poids

    Le rapport protides/glucides est plus faible que l'avoine et l'orge, donc l'idée d'engraissement lors d'ajout raisonnable dans une ration n'est pas justifié.
    La croyance (identique avec l'orge) est certainement dûe au fait qu'un litre de grains entiers a une valeur égale à deux litres d'avoine (grains entiers) d'où l'embonpoint qui apparaît en cas de remplacement litre pour litre.

    Ce que je veux dire, c'est qu'avant et malheureusement encore beaucoup trop aujourd'hui, on ne se préoccupe guère du poids de l'aliment et l'on garde les vieilles habitudes à préparer les rations en calculant en litre.
    Deux litres d'avoine ou d'orge étaient remplacés par deux litres de maïs ..cela change les données... bien des personnes ne se compliquant pas la vie, distribuent (en cas de remplacement de céréales) à égalité de volumes.
    Il y a donc près de 70% d'erreur possible.

    Le maïs est plus énergétique que l'avoine et l'orge, il en va de même pour l'orge qui est plus énergétique que l'avoine.
    Dans l'ordre : maïs, orge et avoine.
    Si l'on calcule au litre, les fluctuations sont énormes, puisqu'au litre, le maïs apporte presque le double d'énergie de l'avoine, et l'orge plus de 65% que l'avoine.

    Encore un exemple, pour vous convertir à calculer les rations au poids.
    Si l'on passe d'une avoine de 4° catégorie à une orge de 1° catégorie, c'est carrément le double, de plus la catégorie ne se mesure pas au litre mais en poids.

    Par amour de son cheval, il serait tout de même bien, que chaque propriétaire apprenne à calculer en kilo et gramme, de nombreuses coliques seraient sans doute évitées (surcharge).
    Le choix est simple : soit on reste un "bricoleur du dimanche", soit on assume en étant le plus professionnel possible vis à vis de son cheval.

    Le maïs est très digeste car il ne contient que très peu de fibres inertes.
    Il est recommandé lors de son introduction dans la ration d'augmenter progressivement son apport.
    Il faut compter trois semaines pour atteindre la quantité préconisée.

    On le sert généralement éclaté, mais on ne doit pas pousser trop loin l'écrasement car il se formerait un gâteau de farine difficile à digérer et qui, ayant tendance à fermenter rapidement, exposerait le cheval à des coliques.
    On peut le faire tremper dans de l'eau très chaude quelques heures avant sa consommation.


    Avoine Orge Maïs Blé Sorgho Graines de lin Sommaire

    Hit-Parade