Alimentation de la poulinière en lactation
Sevrage


audience
Sommaire

Dès que la date du sevrage est fixée, pour préparer le tarissement de la jument, il faut commencer à réduire son alimentation jusqu'à la ration d'entretien dans un premier temps et réduire l'apport en eau.

Les têtées du poulain seront diminuées ou supprimées, tout dépend de votre façon de procéder.

Il n'y a pas non plus de recette miracle.

L'arrêt de la lactation dépend de la jument.
Certaines se tarisssent vite et sans problème tandis que pour d'autres c'est un peu plus compliqué, car la lactation peut être toujours active malgré le peu de sollicitation du poulain.

Une fois la ration d'entretien atteinte, il faut encore réduire de façon à ne donner qu'un barbotage de son.
Si la jument n'est pas pleine, je rajoute du sulfate de soude (purgatif).

Le jour J, mettre la jument à la diète pendant 3 jours.
Le premier jour, lui supprimer la boisson.
La rationner en eau les jours suivants pendant environ une semaine.

Au bout de 2 à 3 jours de diète, lui donner petit à petit uniquement de la paille.
Le régime suivant dépend surtout de la jument.

Bien surveiller les mamelles, ne pas traire et enduire les mamelles de pommade camphrée.

Si la jument est pleine, ne pas omettre de lui donner un complément minéral au bout de 15 jours de sevrage, car avec la perte de poids, elle aura également un manque en minéraux et vitamines.

Mais tout cela dépend de la lactation de la jument, selon qu'elle a beaucoup ou peu de lait et si sa lactation diminue rapidement lors de restriction alimentaire.

Pour ma part, Pénélope avait du mal à se tarir.
C'est pourquoi je commençais une réduction de la ration deux semaines avant, et elle était déjà à la diète depuis 1 ou 2 jours avant la séparation définitive.

La jument fait donc, petit à petit, moins de lait et je lui supprime totalement la nourriture, juste un peu de paille encore pendant 24 à 48 h et la rationne fortement en eau.
J'applique une pommade à base de camphre sur les mamelles.
Pour aider le tarissement de la jument, je teste actuellement (08/2001), la formule homéopathique suivante :

Bien surveiller les mamelles.
Il ne doit pas s'installer une congestion mammaire (mastose) ni une inflammation car cela entraînerait une mammite.


Les besoins de la poulinière en lactationSommaire
Généralités Au sevrage UF - MAD - MS Minéraux Vitamines Sommaire

Hit-Parade